Histoire de l’île aux Moines

L’Île aux Moines est une commune nichée au cœur du département du Morbihan, dans la région bretonne. Située au large du Port Blanc, lieu de départ des traversées pour s’y rendre, l’Île aux Moines s’étend sur près de 3,2 km2 de superficie. Elle est d’ailleurs qualifiée comme étant la plus grande et la plus belle île du golfe. Elle vous impressionnera de par ses chemins bordés de fleurs sauvages, ses maisons atypiques, ses plages paradisiaques, ses ruelles rustiques et ses criques. Son appellation vient des moines de l’abbaye Saint-Sauveur de Redon qui occupaient les terres vers le 9ème siècle. Elle est aussi surnommée « La Perle du Golfe du Morbihan » pour son charme incomparable.

Un peu de géographie

L’Île aux Moines fait partie des îles du Golfe du Morbihan. Elle mesure près de 7 kilomètres de long sur 5 kilomètres de large. Elle prend la forme d’une croix, ce qui fait sa différence parmi les autres îles bretonnes. L’Île aux Moines ne présente aucun point d’altitude situé à plus de 450 mètres de la mer.

Pour la petite histoire

Selon l’histoire, l’Île aux Moines fut peuplée depuis l’époque néolithique. D’ailleurs, on retrouve encore des dolmens, des fragments de silex, des poteries celtiques, des morceaux d’amphores, des briques romaines et autres vestiges du passé. On peut aussi retrouver des traces d’occupation à l’époque gallo-romaine, notamment des fragments de statuettes romaines, un anneau en fer et des lames en cuivre.

Vers la moitié du 9ème siècle, la Bretagne était encore sous le règne d’Erispoë. Celui-ci fit don de l’île à l’abbaye de Saint-Sauveur de Redon. L’Île aux Moines servait alors de grenier (stockage de grain, notamment des fèves et des haricots). Vers le 10ème siècle, les terres ont subi les invasions normandes. Depuis, l’île est liée à la paroisse d’Arradon. Une chapelle particulièrement modeste, entourée d’un cimetière, fut érigée sur l’Île vers le 12ème siècle. Elle fut construite sur les terres d’une ancienne habitation gallo-romaine. Cet édifice religieux était dédié à Saint-Michel Archange, le porteur des âmes et le gardien des morts.

L’Île aux Moines fut baptisée comme étant une paroisse. Ce n’est qu’en 1792 qu’elle est qualifiée de commune et fut nommée « île aux moines ». Ce nom signifie « Iniz Menah » en breton. Le premier maire de l’Île fut Paul Luco.

Une île de marins

Contrairement à la plupart des îles de Bretagne, l’économie de l’Île aux Moines ne reposait pas sur l’agriculture. Depuis la nuit des temps, le peuple de l’Île (également appelé « les Îlois ») vivait essentiellement de la mer, notamment de la pêche locale. D’ailleurs, on peut encore apercevoir différentes maisons de pêcheurs caractérisées par une architecture fidèle aux traditions du Morbihan.

Par-dessus tout, les terres de l’Île aux Moines ont servi de refuge à une longue lignée de marins. Ceux-ci ont navigué à travers les océans du monde, laissant en héritage les magnifiques demeures de capitaines. Ces habitations au charme particulier sont entourées de belles plantes issues des quatre coins de la planète.

De nos jours, l’île renferme une association marine. On retrouve également une organisation permettant aux apprentis de s’exercer sur différents types de voiliers. Il s’agit de la Pointe de Penhap, figurant parmi les bases de Jeunesse et Marine.

Les sites à voir sur l’Île aux Moines

Le Bourg

Le Bourg est un lieu de rencontre entre les populations des îles voisines, que ce soit pour le marché ou pour des raisons administratives. Il se dresse autour d’une église considérée comme un point central.

L’enceinte de Kergonan

Figurant parmi les monuments les plus emblématiques de l’Île, l’enceinte de Kergonan est protégée au titre de monument historique depuis le 19ème siècle. On y retrouve un immense menhir nommé Men Colas, ainsi que les ruines du dolmen de la Vigie.

Le château du Guerric

Il s’agit d’un édifice implanté dans une enceinte privée. Vous y retrouverez un magnifique espace vert composé d’une large variété d’essences : érables, séquoias, chênes centenaires, etc. Ne manquez pas de découvrir la chapelle Sainte Anne érigée vers la fin du 17ème siècle et entièrement rénovée.

Le dolmen de Penhap

Ce magnifique dolmen vous impressionnera de par son allée couverte de rochers naturels. Selon les spécialistes, il s’agirait autrefois d’une sépulture pouvant accueillir plusieurs privilégiés de la société.

Dolmen de Penhap

Crédits morbihan.com

Les pierres à laver du Salzen

Contrairement à ce que vous pouvez penser, il ne s’agit pas d’un lavoir classique. Ce site illustre plutôt les conditions de vie des femmes de l’île. Il est situé à proximité d’une fontaine, ce qui facilite le lavage et le rinçage du linge. Cet endroit permettait aussi aux femmes de prendre certaines décisions lorsque les hommes prenaient le voile.

Les pierres à laver du Salzen

Crédits : https://www.mairie-ileauxmoines.fr/histoire-patrimoine/

Petite promenade sur l’Île

Pour découvrir l’île d’une autre manière, pensez à réaliser une promenade le long du sentier côtier. Vous ferez le tour de l’Île dans le sens contraire de l’aiguille d’une montre.

Ça y est, vous êtes arrivé sur l’île par l’anse du Lério. Lorsque vous débarquez au port du même nom, vous retrouverez les charmants cafés et restaurants installés sur le quai. Vous ne manquerez pas d’apercevoir l’office du tourisme en face du débarcadère.

Rendez-vous à la pointe de Toulindac, juste au bout des quais du Port. Il s’agit du point de départ pour partir à la conquête de l’île. Vous profiterez d’une vue imprenable sur le chenal qui sépare l’Île de Port Blanc. C’est un point de vue parfait pour contempler les beaux spectacles des bateaux durant la célèbre Semaine du Golfe. Vous serez séduit par les magnifiques pins qui ornent la pointe, ce qui explique son appellation : la pointe du Bois d’Amour.

Vous atterrirez sur la Grande Plage qui est de loin la plus prisée de l’Île. Vous y retrouverez aussi un club de voile.

La suite du sentier risque d’être un peu plus sauvage, mais reste fascinante. Vous traverserez des bois, des cirques de sable blanc, des falaises, etc. Vous admirerez des panoramas à couper le souffle et de jolies aires de pique-nique ombragées. Votre petite balade prendra fin au dolmen d’Er-Bog Lieux ou le dolmen de Penhap.

 

Menu