Histoire de l’île de la jument

Le golfe du Morbihan renferme de nombreuses îles remplies de mystères. Parmi les plus fascinantes, on retrouve la célèbre Île de la jument. Il s’agit d’une propriété privée située au large de la commune d’Arzon. Elle s’étend sur environ 8 hectares, soit 780 m de longueur pour 150 m de large. De part et d’autre de ce petit bout de terre, vous retrouverez les îles de Berder, Hent Tenn, la presqu’île de Rhuys ainsi que l’île aux Moines. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur ce petit paradis breton ! 

Une île privée au cœur de la Bretagne 

L’île de la jument se trouve à quelques encablures de Lamor-Baden. Elle renferme de vastes forêts de pins et d’arbres fruitiers. D’ailleurs, les terres servaient autrefois à l’exploitation de pommiers. Cette végétation luxuriante est bordée par des plages idylliques, baignées par les rayons de soleil. 

Pour atteindre la terre ferme, il faut faire le voyage en petit bateau. Vous ferez le trajet aux côtés d’un guide qui vous conduira à l’unique propriété de l’île. 

L’Île de la jument est une propriété privée, détenue par la famille Harsin et la famille Mulliez. Cette dernière est le fondateur de Picwic, la marque de jouets. 

Mais d’où vient ce nom mystérieux ? Selon la légende, le mouvement des courants dans cette zone du Golfe ressemblerait à la magnifique crinière d’une jument au galop. 

Pour la petite histoire 

Selon les sources, le Golf du Morbihan s’est formé il y a plus de 10 000 ans, pendant la fin de la glaciation de Würm. Au fil des époques, il a donné naissance à de nombreuses îles, dont celle de la jument. 

A l’origine, l’Île de la jument fût appelée « Ar Gazeck » ou encore « Er Gazeg » en langue bretonne. Elle figure parmi le territoire d’Arzon depuis 1770. Par ailleurs, il faudra attendre jusqu’au début du 19ème siècle pour qu’elle soit reconnue comme étant un lieu de villégiature. Par la même occasion, elle fût sacrée en tant que propriété du baron Kremer. 

Après avoir fui la ville nantaise, le général Audibert s’y abrita en janvier 1944. Un mois plus tard, il quitte l’Île pour rejoindre le monastère des Augustines. 

La demeure sur l’Île de la jument

Au cœur de l’Île, vous retrouverez une magnifique demeure datant de 1925. Autrefois, elle a servi de demeure à quelques artistes réputés qui ont laissé leur trace. Il s’agit également d’une ancienne ferme rénovée. La maison à été érigée sous les ordres de Solange Dillon. Pendant la période de guerre, les lieux ont servi de base pour la Résistance. 

Il s’agit d’une maison familiale, désormais accessible aux vacanciers. Depuis 2011, elle est mise en location en tant que maison de vacances. La demeure de l’Île de la jument peut recevoir environ 15 personnes. La période de location s’étale du mois d’avril au mois d’octobre. Il est possible de louer les lieux le temps d’un week-end ou d’un séjour plus long. L’Île de la jument est parfaite pour ceux qui souhaitent profiter du paysage breton, loin des regards indiscrets. 

Menu